Login
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

S'inscrire
Mot de passe oublié?
Newsletter
Navigation

Maladie inflammatoire chronique intestinale


En général

Aussi connu sous le nom de: MICI, Inflammotory Bowel Disease (IBD)

Qu'est-ce une maladie inflammatoire chronique intestinale?

Quelles-en sont les causes?

Quand faut-il consulter un médecin?

Que pouvez-vous y faire vous-même?

               




Qu'est-ce une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) ?

La maladie inflammatoire chronique intestinale est aussi connue sous le nom de Inflammotory Bowel Disease (IBD). Les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) regroupent les maladies liées à l'inflammation de l'intestin à caractère chronique :

Les principaux symptômes sont les douleurs abdominales et la diarrhée. L'inflammation n'est pas toujours active. Les poussées inflammatoires (phase aiguë) alternent avec des périodes calmes (phase chronique) sans symptômes. La gravité et la durée des symptômes peuvent être très variables, le cours de la maladie est donc très difficile à prédire.

Les premiers symptômes se produisent habituellement entre la quinzième et le trentième année de vie.

Lors de problèmes de santé graves ou lorsque le traitement a échoué, une intervention chirurgicale peut être effectuée. Une chirurgie peut également être nécessaire lors du traitement de certaines complications telle que la fistule. Parfois, il faudra envisager une iléostomie ou colostomie. Une stomie désigne un abouchement à la peau, en vue de permettre l’évacuation des selles. Les selles sont ensuite recueillies dans un petit sac. Une stomie peut également être placée afin de soulager temporairement l'intestin.

 


Quelles en sont les causes?

Les causes exactes de la colite ulcéreuse ne sont pas connues. Trois facteurs joueraient un rôle.

Le système immunitaire (immunité)

Le système immunitaire présent dans l'intestin attaque, pour raison inconnue, les bactéries qui vivent normalement dans l'intestin, ce qui provoque une inflammation.

Facteurs génétiques
Les facteurs génétiques jouent un rôle. Environ cinq à dix pour cent des personnes atteintes de colite ulcéreuse, ont un membre de la famille qui en souffre également.

Facteurs d’environnement

Les principaux facteurs environnementaux sont le stress et le tabagisme.

Les stress n'entraînerait pas de poussée inflammatoire mais affecte la sévérité des symptômes. Pour une évolution favorable de la maladie, il faut donc à tout prix éviter le stress.

Les personnes qui fument sont à risque plus élevé de développer la maladie de Crohn. En outre, le tabagisme a une influence négative sur l'évolution de la maladie. Fumer semble avoir un effet bénéfique sur la colite ulcéreuse. En raison de la nocivité du tabac, il est cependant hautement déconseille de fumer, et donc aussi aux patients atteints de colite ulcéreuse.

 


Quand faut-il consulter un médecin?

Consultez un médecin en cas de:

  • perte de sang dans les selles;
  • diarrhées persistantes;
  • douleurs abdominales sévères;
  • perte de poids non désirée (plus de trois kilos en un mois);
  • sensation persistante de malaise et grande fatigue.
 


Que pouvez-vous y faire vous-même?

En adaptant votre mode de vie, vous pouvez prévenir ou réduire la gravité des des symptômes

  • Ne fumez pas. En raison de la nocivité du tabagisme sur la santé, fumer est également déconseillé chez le patient atteint de colite colitisc.
  • Un régime alimentaire adapté n'est en général pas nécessaire. Fondamentalement, aucun aliment n'est interdit. Faites en sorte d'avoir une alimentation variée avec beaucoup de fruits et légumes. Limitez la consommation de graisses et de sucres. Certains patients doivent éviter:
    • les repas copieux. Prenez de préférence plusieurs petits repas par jour.
    • les aliments formant des gaz. Le chou, les poireaux, les oignons, l'ail, les légumineuses, les boissons gazeuses, l'alcool, les oeufs et le poissons.
    • les épices fortes.
    • le café, le thé.
    • les aliments riches en fibres (produits céréaliers complets, légumes crus, fruits frais et secs, noix, graines).
  • Buvez 1,5 l à 2 l de liquide par jour. En cas de diarrhée, buvez encore plus pour éviter la déshydratation.
  • Reposez-vous et détendez-vous.
  • Évitez le stress. Le stress et les tensions peuvent déclencher une poissée et aggraver les symptômes.
  • Essayez de bouger au moins trente minutes par jour, faites; par exemple, de la marche, du vélo, de la natation...
 
 Demandez toujours conseil à votre médecin ou pharmacien!

Image tête: Maladie de Crohn, Colite ulcéreuse